ACCUEIL |Liens| Contact| Toutes les maquettes La Saga des maquettes d'Alphajet


PJ Production - 1/48 - 481003

TRENTE ANS ! Il a fallu attendre près de trente ans pour qu'apparaisse enfin une maquette de l'ALPHAJET digne de ce nom !

La marque belge PJ Production ayant déjà produit des avions utilisés par la FAéB, a poursuivi avec cet avion bien connu et en France et en Belgique, mais délaissé par les grandes marques de maquettes.

Et c'est une véritable réussite : la marque belge a utilisé les techniques modernes de la résine, de la photo-découpe et du métal blanc pour produire une maquette précise, détaillée et parfaitement moulée, accompagnée d'une notice claire et ordonnée détaillant bien les différentes options, et de décalcomanies d'excellente qualité.

Tout cela permet de détailler au maximum et parfaire la représentation d'un des quatre avions possibles dans un premier temps: deux avions belges ou deux avions français.

En effet, jouant de la similitude entre les versions E (française) et B (belge) et dans l'attente d'autres versions, cette boîte propose de réaliser:

-- le AT 21 belge à Brustem, au 9ème Wing dans les années 1980 c'est à dire avec encore le camouflage dessus vert foncé, vert moyen et beige et dessous gris clair (type "OTAN Vietnam") avec des parements orange dayglo au bout des ailes et en sommet de dérive
-- le AT 13 premier avion belge modernisé à rejoindre Cazaux avec la mention (en anglais, langue officielle de l'AJeTS) Fier de voler ensemble et premier de la flotte en trois tons de gris
-- le E143 du GE 314 de Tours en 1985, avec le camouflage initial français : dessus vert foncé et gris acier, dessous aluminium
-- le E37 de l'ETO de Cazaux en 2007, entièrement gris bleu foncé.

construire la maquette

Marque PJ Production
Référence 481003
Echelle 1/48
Année 2009
Nbre pièces 64 resine
17 photo-decoupe
14 metal
7 transparentes
4 films
2 verrières
Plastique résine beige
Type série B et E
Décals AAF (2) Défense belge (2)

SES POINTS FORTS

En millimètres 1/48 maquette
Longueur type E 246,8 244
Envergure 189,9 192

La justesse de ses dimensions globales et le respect des proportions.

Les pièces collent parfaitement à un plan au 1/48 ou à une photo ramenée à cette échelle, tant pour la longueur, les envergures aile et plan horizontal arrière, la longueur du cockpit, ainsi que les épaisseurs de fuselage et les voies de train.

L'exactitude de tous les panneaux et trappes figurés.

La finesse de certaines pièces tels les bords de fuite et la juste profondeur de la gravure en creux.

Les détails poussés à la perfection, tels les tableaux de bord et leur arrière, les sièges éjectables, toutes les petites antennes ou feux ou rétroviseurs de bord, ainsi que le câblage sous les aéro-freins ou les bras du carter d'échappement des moteurs LARZAC visibles de l'arrière dans les tuyères, les tiges de tenue des pièges à couche limite, jusqu'au prolongement des virures sur le capot de nez rond et le feu en bout de croupion.

Deux ensembles de verrières pour le cas où l'on veut travailler celles-ci.

Le respect total des différentes variantes des quatre avions proposés selon qu'ils sont français ou belge, modernisé ou non : tableaux de bord, sièges éjectables, dérive, antennes, etc...sur les pièces, leur assemblage, la notice et les décalcomanies.

Des décalcomanies de superbe qualité.

SES POINTS FAIBLES

Son prix, rançon de la fabrication semi-artisanale de la marque et de la qualité de la maquette, des décalcomanies et de la notice.

La gravure d'une ligne de séparation des volets de bord de fuite qui n'a pas lieu d'être. Des prototypes à l'avion de série, ceux-ci sont en effet passés de deux à une seule partie.

Quelques manques insignifiants tels la vue partielle du compresseur BP des LARZAC au fond de la manche d'entrée d'air, ou le détaillage des puits de train.

CONCLUSION

Une réussite totale ! Dans l'attente d'autres versions et d'autres décorations. Possibilité de super-détaillages pour les artistes de la maquette!