ACCUEIL |Liens| Contact| Toutes les maquettes La Saga des maquettes d'Alphajet


mpc - 1/72 - 1-4213

Autre avatar de la maquette AIRFIX 03035, cette maquette n'a rien de particulier par rapport à celle qui lui sert de base.

Sauf qu'elle ne propose que la version allemande de l'appareil, en l'occurence le prototype 03 représentatif de la version série Luftwaffe, à quelques différences près telles les antennes ILS en sommet de dérive.

Pour bien marquer le caractère ''guerrier'' de cette version, le dessin de la boite a été repris de celui habillant la maquette AIRFIX mais retouché de détails de combat tels des chars et des troupes au sol ainsi que des tirs d'artillerie.

La maquette elle-même est strictement identique à l'original avec ses défauts et ses qualités.

Marque mpc
Référence 1-4213
Echelle 1/72
Année 1983
Nbre pièces 69
Plastique vert sombre tendre
type semi-série A, B et E
décals prototype 03

SES POINTS FORTS

En millimètres 1/72 maquette
Longueur type E 164,5 164
Longueur type A 173,1 173
Envergure 126,6 126
Hauteur 58,2 58

Uniquement la justesse de ses dimensions globales et le respect des proportions.

En effet, les pièces collent parfaitement à un plan au 1/72 ou à une photo ramenée à cette échelle, tant pour la longueur, les envergures aile et plan arrière, la longueur du cockpit, ainsi que les épaisseurs de fuselage et les voies de train.

SES POINTS FAIBLES

Evidemment, la gravure qui à l'époque était toujours en relief. Et qui,lorsqu'elle est en creux, est trop prononcée comme par exemple pour la dérive dont la partie mobile est très affleurante dans la réalité.

La gravure des phares d'atterrissage sur le bord d'attaque, un reste des prototypes.

La gravure des panneaux qui sont en quasi totalité farfelus (à cette échelle ils peuvent être effacés).

La position des aérofreins trop avancée.

Le manque de détails du cockpit où les sièges éjectables sont forcément faux car non représentatifs ni du Stencel allemand ni du MB belge. Et la verrière au plastique épais et aux montants trop marqués.

Le moulage en une seule pièce des guignols de commande des volets avec les pylones de bombes ou de réservoir, pièces qu'il faut séparer pour présenter un avion lisse, ce qui est le cas des deux propositions faites ici de l'avion anglais ou de l'avion belge.

L'absence des phares d'atterrissage sur les trains principaux.

CONCLUSION

Une bonne base pour qui sait se passer de la notice et recréer la version exacte de l'avion.