ACCUEIL |Liens| Contact| Toutes les maquettes La Saga des maquettes d'Alphajet


Kinetic - 1/48 - 48043 // Analyse d'une nouveauté

Les pièces des maquettes en plastique injecté étant réalisées par grappes, l'échelle joue sur la dimension de celles-ci et donc aussi sur celles de la boîte les contenant. C'est donc une relativement grosse boîte qui accueille la dernière maquette produite par la marque chinoise de Hong Kong (38 x 25 x 4 cm).

A l'intérieur, trois grappes de plastique gris pâle, une de plastique transparent, chacune emballée dans son sachet plastique (réutilisable s'il vous plaît !), une petite de photodécoupe, une superbe planche de décals et une notice détaillée. Tout cela est propre, bien protégé et donne une première impression de sérieux.

La gravure est en creux bien évidemment, joints de tôle et rivets. Elle apparaît juste assez prononcée et exacte. Les formes générales semblent bonnes et conformes à l'avion réel. Le moulage ne montre quasiment aucun tassement ou manque de matière, ni bavures excessives, ne nécessitant donc pas d'ébavurage. Les ajustements lors d'un montage à blanc, semblent parfaits.

Cette maquette se distingue sur certains points:
- une profusion de détails extérieurs, dont de nombreuses trappes rapportées (permettant différentes variantes mais nécessitant de bons ajustements)

- La verrière est en plusieurs morceaux permettant un montage cockpit ouvert, mais nécessitant de parfaits ajustages entre les différents éléments si cockpit fermé.
- des volets de BF séparés pouvant être montés baissés (peu courant avion au sol) avec guides ''cassés''.
- différentes dérives pour les différents avions possibles.
- des manches d'entrée d'air correctes de forme et complètes jusqu'au 1er étage compresseur des moteurs LARZAC (malheureusement, la reproduction de ce dernier pêche un peu en réalisme : 26 pales au lieu de 23 en réalité).
- divers détails spécifiques aux versions proposées (ou plus puisqu'apparaît dans les pièces une dérive de type B belge).
- la possibilité de réaliser trois avions différents à l'aide des nombreux éléments spécifiques proposés et d'une planche de décals superbe :
-- un avion école (E) français de Tours: E169 314-LE gris
-- un ex-allemand (A) de QinetiQ en Angleterre: ZJ645 ex Luftwaffe A162 entièrement noir brillant avec extrémités ailes blanches
-- un ex-allemand (A) de Top Aces au Canada: 040 C-GITA ex Luftwaffe A040 camouflé bleu et gris.

Si tous les éléments semblent réunis pour faire enfin et facilement une belle maquette d'Alphajet au 1/48, quelques pièges sont cependant à éviter:

de toute évidence, l'inspiration de cette maquette semble venir du Canada (Top Aces devenu DISCOVERY AIR) et reproduit donc un avion ex-Luftwaffe de type A revu par la société canadienne. Pour des raisons commerciales, l'offre a été étendue et un avion de l'Armée de l'Air Française est aussi proposé.Malheureusement, le seul siège éjectable de la maquette ne convient pas pour ce dernier. En effet si le Martin Becker mk10 de la boîte convient bien pour certains avions canadiens ou anglais de QinetiQ ou Top Aces (les sièges Stencel d'origine n'étant plus maintenus et ayant du être remplacés), il ne peut être celui du E169. Cet avion a été réformé de l'AAF en 2011 avec son siège d'origine MB mk4.

Il est par ailleurs dommage que la planche de photodécoupe se limite aux seuls harnais et support de l'enregistreur de tir. Elle aurait pu détailler et particulariser les tableaux de bord, qui sont là au contraire uniques et simplement en relief. Des détails tels les rétroviseurs auraient pu en faire partie. Ils sont ici manquants alorsqu'il y a possibilité de présenter les verrières ouvertes et donc tous les détails spécifiques et corrects, visibles !

Et puis surtout, les maquettistes l'ont remarqué, cela a fait le buzz sur internet, le fuselage en arrière des ailes manque de largeur. Cela se voit de dessus par rapport au diamètre des tuyères d'échappement des moteurs et à l'arrière des aérofreins. On ne voit pas le renflement de pied de dérive (ou le creux au niveau de l'aile selon la loi des aires) comme sur l'avion réel. Ce défaut semble difficile à corriger. Il est identique sur la maquette PJ Production à la même échelle. Une étude plus fine donne pour la largeur du fuselage au niveau de la fin du raccord après les tuyères:

En millimètres ESCI Kinetic PJ production Heller plans
divers
Echelle 1/48 1/48 1/48 1/50 -
Longueur réduite 23 15 15 17 -
Longueur échelle 1 1 100 750 750 850 950

Les estimations sur avion réel ou photos aboutissant à environ 96 cm ou 1 mètre, il s'avère que la dajà ancienne et au 1/50, maquette Heller est la plus proche de la réalité. Les maquettes récentes PJ et Kinetic manquant de plus de 4mm !

Vues de l'avion réel, de la maquette PJ Production (jaune) et de la maquette Kinetic (grise).

Par contre, les remarques qui pointent un manque de longueur du fuselage (10 mm!) semblent totalement injustifiées. En effet à 2 mm près au grand maximum la longueur est juste tant pour le modèle E que le A.

Enfin, quelques erreurs, défauts ou omissions sont à noter:
- la sonde d'incidence sur le coté droit du nez de l'avion école est manquante
- les antennes sur la dérive présentées comme celles du type B, sont en fait du type B+ (avions belges modernisés) et sont à placer vers le bord d'attaque plutôt qu'à l'arrière de celle-ci.
- le train avant aurait mérité un traitement spécial (photo-découpe), les avions de type A ayant une roulette dirigée, des tuyauteries doivent être rajoutées sur les fûts.
- petit détail: sur l'avion école, le capot de nez étant amovible, les virures sont en deux parties. Un trait de cutter pourra le figurer.

CONCLUSION

Une première analyse montre qu'il est enfin possible, et pour un prix raisonnable, de faire une assez belle maquette d'Alphajet, en prenant toutefois quelques précautions pour l'exactitude de la représentation de l'avion choisi (type/décoration). Nul doute que des sets complémentaires en photo-découpe et des planches de décals nouvelles qui commencent à arriver, viendront enrichir les possibilités de représentations que mérite cet appareil.