ACCUEIL |Liens| Contact| Toutes les maquettes La Saga des maquettes d'Alphajet


AIRFIX - 1/72 - A03035

Sortie en Angleterre fin 2008, cette maquette n'a rien d'une nouveauté: ce n'est que l'ancienne et unique maquette AIRFIX 03035, commercialisée il y a presque trente ans et simplement mise au goût du jour avec des décalcomanies permettant de réaliser un avion de QinetiQ (ex DERA: Agence d'Evaluation et de Recherche pour la Défense anglaise) en 2007.

Les Alphajet ex-allemands sont utilisés pour des missions de support spécifique et entretien des capacités d'instruction.

Une deuxième décoration possible est un avion du N°1 Wing Training de la Force Aérienne Belge de 2007.

La maquette elle-même est strictement identique à l'original avec ses défauts et ses qualités, à une toute petite nuance près: des guides des volets BF indépendants ont été rajoutés; il n'est donc plus nécessaire de les découper quand on veut représenter un appareil sans charge sous aile.

Les décalcomanies sont de bonne qualité mais représentent des décorations déjà dépassées puisque les avions de QinetiQ sont depuis fin 2008 entièrement noir brillant avec le numéro individuel en plus sur le haut de la dérive, tandis que les avions belges maintenant basés à Cazaux portent le macaron AJeTS du regroupement franco-belge sur leur dérive ("loup bleu" emblême du Wing training intéressant). Des décals permettent d'habiller les tableaux de bord et consoles latérales.

Marque AIRFIX
Référence A03035
Echelle 1/72
Année 2008
Nbre pièces 69
Plastique gris tendre
Type semi-série A, B et E
Décals QinetiQ et FAéB

Eléments montrant que cette sortie est de la ''recup'': le texte d'introduction de la notice est le même qu'il y a trente ans et annonce..... la mise en production prochaine de l'Alphajet (Celle-ci a cessé il y a plus de vingt ans !!) et la notice mélange allègrement les types d'avion (QinetiQ/DERA avions ex-allemands de type A avec nez pointu et FAéB avions de type B à nez rond).

Reste la boîte qui est superbe avec une représentation peinte de deux avions de QinetiQ en vol.

SES POINTS FORTS

En millimètres 1/72 maquette
Longueur type E 164,5 164
Longueur type A 173,1 173
Envergure 126,6 126
Hauteur 58,2 58

Uniquement la justesse de ses dimensions globales et le respect des proportions.

En effet, les pièces collent parfaitement à un plan au 1/72 ou à une photo ramenée à cette échelle, tant pour la longueur, les envergures aile et plan arrière, la longueur du cockpit, ainsi que les épaisseurs de fuselage et les voies de train.

Si les guignols de commande des volets restent moulés avec les pylones de bombes ou de réservoir, pièces qu'il faudrait séparer pour présenter un avion lisse, ce qui est le cas des deux propositions faites ici de l'avion anglais ou de l'avion belge, des guignols indépendants ont été rajoutés sur une des grappes.

La qualité et l'originalité de la planche de décals permettant de reproduire avec beaucoup de détails, deux avions encore actuels anglais ou belge (2007):

- ZJ649 (ex-Luftwaffe A173), l'un des 12 avions de QinetiQ, demeuré sous son camouflage allemand

- AT02 avion du 1rst wing training belge avec la sympathique tête de loup bleue

SES POINTS FAIBLES

Evidemment, la gravure qui à l'époque était toujours en relief. Et qui, lorsqu'elle est en creux, est trop prononcée comme par exemple pour la dérive dont la partie mobile est très affleurante dans la réalité.

La gravure des phares d'atterrissage sur le bord d'attaque, un reste des prototypes et qui demeure, trente ans après !

Bien des confusions autres entre les types d'appareils : par exemple, les Alphajet allemands repris par DERA/QinetiQ, n'ont jamais eu d'antenne VOR-ILS en sommet de dérive, ni les belges depuis leur modernisation, d'antenne de cette taille.

La gravure des panneaux qui sont en quasi totalité farfelus (à cette échelle ils peuvent être effacés).

La position des aérofreins trop avancée.

Le manque de détails du cockpit où les sièges éjectables sont forcément faux car non représentatifs ni du Stencel allemand ni du MB belge. Et la verrière au plastique épais et aux montants trop marqués.

L'absence des phares d'atterrissage sur les trains principaux.

La notice très imprécise sur les différences et la réalité des deux versions proposées.

CONCLUSION

Une bonne base pour qui sait se passer de la notice et recréer les versions exactes de l'avion avec une planche de décals vraiment à la hauteur.